Les mots du jour

 

20200328_162729 On pourrait en rester sans fin à la plainte,
penser que le mal jamais
ne lâchera son étreinte.

On pourrait aussi  se contenter
d’être sourd et passer son chemin
quand la violence  défigure l’humain
et le prive de tout  lendemain.

Mais vivre  requiert plus  de hauteur,
une réponse habillée de responsabilité.

Vivre commence
par une fine attention
à ce qui tremble au-dedans,

ce Nom cousu à notre chair
qui fait la lumière
là où nous n’y voyons
pas clair.

Quand l’impuissance nous prend
devant l’hiver du monde,
il reste la persévérance
à opposer à la désespérance.

Il reste la petite veilleuse
à soigner au profond de l’être,
celle qui porte la guérison
dans ses rayons et fait soleil
là où nous pétrifie le sommeil.

Francine CARRILLO

Pour les oublieux…

 

La conférence n°4 : Sola gratia, du dimanche 22 mars.

L’équipe du « Carême protestant » fait tout son possible avec les techniciens de France Culture afin que les conférences 5 et 6 puissent être diffusées. Les enregistrements ont été réalisés avant le confinement, mais pas le montage… Donc rien n’est certain, mais j’y crois !

https://www.franceculture.fr/emissions/careme-protestant/coram-deo-vivre-devant-dieu-careme-protestant-46

500x282_jean_francois_breyne_2108_fc

A midi, le Notre Père à travers le monde

 

J’y ét20200325_120805ais aussi, et vous tous avec moi, invisibles mais tellement présents…

et je ne résiste pas à vous donner la version de Clément Marot :

Pere de nous, qui es là hault es Cieulx,
Sanctifié soit ton nom precieux:
Advienne tost ton sainct Regne parfaict:
Ton vueil en Terre, ainsi qu’au Ciel, soit faict:
A ce jourd’huy sois nous tant debonnaire,
De nous donner nostre pain ordinaire:
Pardonne nous les maulx vers toy commis,
Comme faisons à tous nos Ennemys:
Et ne permectz en ce bas Territoire
Tentation sur nous avoir victoire:
Mais du Maling cauteleux, et subtil
Delivre nous. O Pere ainsi soit il.
Benoiste soit celle incarnation
Du hault des Cieulx icy bas annoncée
Pour nos Salutz, en salutation
Qui fut ainsi par l’Ange prononcée.

La méditation d’hier est en ligne

 

20200322_171753Vous pouvez écouter la méditation d’hier, autour de Jean 9, « Ni lui, ni ses parents », en cliquant sur l’onglet : prédications.

Et la citation de France Quéré :

« Jésus prie ses disciples de ne pas tourner la tête vers la nuit compacte de la douleur : rien n’y luit. Le mal ne s’explique pas. S’il s’expliquait, il serait légitime [...] Inutile d’inventorier l’ordre des causes : il est définitivement scellé. Le mal est ténèbres, son énigme ne desserrera pas les dents.

Il est donc un mal qui n’a point face humaine, dont ni Dieu ni l’homme ne peuvent rendre compte.

La lumière n’est pas derrière nous, dans la profondeur des causes, elle est devant, à l’horizon de nos désirs et de nos volontés1« .

1France Quéré, In Si je n’ai pas la charité, Desclée de Brouwer, 1994, p. 44-46.

Prédication à l’occasion des 100 ans de La Cause

 

A l’occasion du centième anniversaire de la Fondation La Cause, son président le pasteur Christian Bonnet partage en vidéo la prédication du culte du centenaire sur le texte du jour (la guérison de l’aveugle-né). Ce culte était initialement prévu pour le dimanche 22 mars, 100 ans (et 1 jour) après le rassemblement du 21 mars 1920 à l’église luthérienne Saint-Jean de Paris, où avait été fondée La Cause.