La Réforme à l’âge de la mondialisation

 

Journée 11 octobre 2014Les préparatifs du 500e anniversaire de la Réforme progressent partout dans le monde, avec pour ambition d’actualiser, en 2017, son geste spirituel

En France, dans l’Église unie, la journée nationale du 11 octobre a marqué une nouvelle étape dans ce cheminement, après une année d’étude du semainier « 2017 – nos thèses pour l’Évangile »,.

A Saint-Jean, nous avons choisi d’accueillir nos voisins de Pentemont-Luxembourg pour réfléchir ensemble sur la place et le sens du message protestant dans la société actuelle. Au final, une trentaine de personnes de nos deux paroisses s’est réunie autour d’un buffet convivial pour des discussions animées.

Il serait difficile de résumer toute la teneur de l’ensemble des échanges, car l’objectif la rencontre n’était pas nécessairement de converger vers un message unique. Néanmoins, plusieurs questions ont majoritairement retenu l’attention des participants. Tentons une brève synthèse…

Comment rendre présent l’Évangile à des personnes qui n’ont plus de référence chrétienne?

Cette question revient à se demander comment rendre accessible le message chrétien à des personnes qui souhaiteraient le (re)découvrir. Comment notre Église doit-elle diffuser ce message et accueillir les nouveaux arrivants ? Et bien entendu, comment faire la part des choses entre accessibilité et authenticité ? Entre ouverture et exigence ?

Les participants ont également évoqué le dynamisme affiché par les Églises Évangéliques. Comment interpréter l’attractivité qu’elles semblent susciter ? Ont-elles su mieux saisir les attentes des personnes en recherche spirituelle ? Sont-elles plus ouvertes que nos paroisses luthéro-réformées ? Ont-elles des qualités dont nous devrions nous inspirer ? Il ne s’agit évidemment pas d’entrer en compétition avec ces Églises, ni de chercher à les imiter, mais de porter de manière tout aussi vivante l’interprétation de l’Évangile que propose notre Église luthéro-réformée.

Quel positionnement notre Église doit-elle adopter dans la société actuelle déchristianisée?

Ce sujet a amené les participants à s’interroger sur ce que notre Église communique, explicitement ou implicitement, sur le fond ou sur la forme. Il a fait émerger de nombreuses questions comme : « notre Église répond-elle vraiment aux questions que pose l’actualité ? », « Comment avoir une attitude pertinente face aux interrogations de la société ? », « Les protestants sont-ils crédibles ? Leur vie témoignent-elles de l’Évangile ? », « Comment affirmer un message protestant qui témoigne de notre héritage et comment continuer à nous réformer ? »

 Le Christ est-il un prophète pour aujourd’hui ?

Indépendamment du recul général de la pratique religieuse, de questions d’images ou « d’effets de modes », pour quelles raisons plus profondes le message chrétien pourrait ne pas convenir à certaines personnes ? Est-il toujours actualisé et adapté aux questionnements spirituels de nos contemporains ? Il est évident que cette réflexion peut difficilement être menée uniquement entre protestants !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>