Notre-Dame de Paris en flammes !

 

D’abord dire mon émotion et ma solidarité, particulièrement envers nos frères et sœurs catholiques, et tous ceux qui aiment l’histoire et le patrimoine.
Je ne suis pas de ceux qui voient des signe partout. Surtout pas !
Pourtant, suite à l’Évangile de ce dimanche qui se terminait par ces mots « Si eux se taisent, les pierres crieront » (Luc 19, 40), je ne peux m’empêcher de me demander : sur quoi crie-t-elle ce soir, Notre-Dame ?
Sur nos lâchetés devant nos impuissances à mettre en place de vrais mesures pour que notre planète ne s’enfonce pas davantage dans le dérèglement climatique ?
À moins que cela ne soit face à notre indifférence devant les corps qui sombrent en méditerranée ?
À moins encore que cela ne soit à cause des frontières que nous fermons devant les exilés qui frappent à nos portes ?
Ou tout simplement devant cette incapacité qui est la notre à construire un monde plus fraternel ?
Notre-Dame crie-t-elle devant tant de lâchetés, de cynismes et nos mines désabusées ?
Ce soir, en ce lundi de la Semaine sainte, lorsque j’appr
ends l’impensable nouvelle : la cathédrale de Paris est en flamme, nous écoutions à Saint-Jean ce verset : « quand il [Jésus] approcha de la ville, et qu’il l’aperçut, il pleura sur elle »( Luc 19, 41).
Oui, Jésus pleure, non pas seulement devant les pierres de Notre-Dame qui brûlent, mais devant le feu mort de nos cœurs de pierre.
Pâques aura cette année, pour nous chrétiens d’occident, un goût de cendre ! Mais si seulement cela pouvait nous réveiller ?
Notre-Dame est, depuis des siècles, un témoin à travers le temps, le signal d’une foi qui faisait lever les pierres et danser la lumière.
Puisse la puissance de la Résurrection dans cette terrible épreuve nous donner la force qu’il convient pour à nouveau relever les pierres et faire danser la lumière, mais surtout, surtout, changer nos cœurs de pierre en cœurs de chair et nous consacrer en bâtisseurs de fraternité.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>