Qui sommes nous ?

4A deux pas des Invalides, blottie dans un parc, l’église Saint-Jean vous ouvre ses portes. La communauté et son pasteur vous y accueillent pour la célébration du culte tous les dimanches à 10h30 et pour de nombreuses autres activités en semaine: concerts, prière et méditation silencieuse le samedi, culte le jeudi soir, instructions religieuses des enfants, étude de la Bible, « apéro-débat » etc.

La paroisse Saint-Jean est une des paroisses de confession luthérienne, membre de l’Eglise Protestante Unie de France.

 

 

 

Un peu d’histoire

Dès le début de la Réforme, les thèses de Martin Luther (1483-1546) se propagèrent en France, comme en témoigne le cénacle des «luthériens» de Meaux, constitué en 1521. A la même époque, la ville de Strasbourg, une partie de l’Alsace et le Pays de Montbéliard furent aussi gagnés aux idées du Réformateur.

Au moment des persécutions, le luthéranisme put se maintenir à Paris grâce aux chapelles d’ambassades (notamment celle de Suède en 1626) jusqu’à la création, par Napoléon en 1808 d’une Eglise consistoriale de la Confession d’Augsbourg dont le siège était à Strasbourg. Elle se développa à Paris, en banlieue et même à Lyon (1863) et Nice (1866).

La perte de l’Alsace après la guerre de 1870 obligea le luthéranisme français à se réorganiser en formant l’Eglise Evangélique Luthérienne de France constituée de deux Inspections ecclésiastiques, à Paris et au Pays de Montbéliard. En Alsace, où les Eglises ont gardé le régime concordataire, les luthériens sont devenus membres de l’Eglise de la Confession d’Augsbourg d’ALsace et de Lorraine. Plus tard, ces deux Eglises se sont réunies dans l’Alliance Nationale des Eglises Luthériennes de France.

Aujourd’hui, les luthériens sont environs 6000 en Ile de France et 200 000 en Alsace et dans le Pays de Montbéliard.

En 2012, l’Eglise Evangélique Luthérienne de France et l’Eglise Réformée de France achèvent leur unification. Aujourd’hui, luthériens et réformés sont membres d’une seule et même église : l’Eglise Protestante Unie de France.

 

La foi des luthériens

Certaine du salut par la seule grâce de Dieu, l’Eglise luthérienne affirme l’amour gratuit de Dieu pour tous les hommes. Se fondant sur la seule autorité de la Bible, le chrétien n’a plus à œuvrer pour mériter son salut; par la foi, il répond librement à l’appel de son seul Seigneur et sauveur, Jésus-Christ, mort et ressuscité pour lui. Comme les soixante millions de luthériens dans le monde, notre Eglise se sait en communion avec la chrétienté universelle dont la foi s’exprime dans le Symbole des Apôtres et le Symbole de Nicée-Constantinople. Protestante, l’Eglise luthérienne se veut aussi résolument œcuménique.